McKenna, qui vagarder le titre de président émérite, a vu passer sept directeurs généraux.Il quitte le groupe au moment où celui-ciessaie de renouer avec la croissance et s'essaie à différentes recettes baséessur l'amélioration de la qualité de sesmédicaments.La droite au pouvoir en Islande, ébranlée par le scandale des "Panama Papers" qui a coûté son poste auPremier ministreet jeté des milliers d'Islandais dans la rue, a désigné mercredi un nouveau chef de gouvernement etannoncé deslégislatives anticipées pour l'automne.Aux termes de l'accord scellé mercredi soir entre le Parti du progrèset le Parti de l'indépendance, le ministre del'Agriculture Sigurdur Ingi Johannsson succède comme Premier ministre àSigmundur David Gunnlaugsson."Nous allons continuer à travailler ensemble. Nous espérons évidemment que cela apportera dela stabilité politique", adéclaré M. Johannsson à la presse dans les murs du Parlement, où s'étaient réunies les deuxformations de la coalitionaux affaires depuis 2013. Sac Longchamp Pas cher
Sac Longchamp Pas cher "Nous prévoyons d'organiser des élections(législatives) cet automne", soit six mois environ avant la fin de l'actuellelégislature qui courait normalement jusqu'auprintemps 2017, a-t-il précisé.Selon les usages, le président Olafur Ragnar Grimsson, 72 ans, qui partira en retraite finjuin après 20 ans d'exerciceet cinq mandats, n'aura d'autre choix que d'entériner l'accord.Dans une position devenueintenable, l'ex-Premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson, qui conserve jusqu'à nouvelordre la présidence du Parti duprogrès, s'était mis en retrait de ses fonctions mardi.Les deux partis de coalition, dont trois ministres et plusieursconseillers municipaux de Reykjavik sont mis en causedans le scandale des paradis fiscaux exposé par les "Panama Papers",cherchent à gagner du temps pour éviter unvote-sanction promettant d'être cinglant en cas d'élection rapide."Ils ontperdu toute légitimité, mais je doute fort qu'ils partent d'eux-mêmes. Le temps joue pour eux et ilss'accrochent",analysait ainsi Gyda Margret Petursdottir, une universitaire de 42 ans venue manifester mercredi soirdevant l'Althingi,le Parlement islandais.Le Premier ministre sortant est devenu le premier "trophée" du Consortium international desjournalistes d'investigation(ICIJ) qui dévoile depuis dimanche les pratiques financières et fiscales à tout le moinsopaques de personnalités, chefsd'Etat, entrepreneurs, sportifs, banques, etc. sac longchamp cuir noir pas cher sac longchamp cuir noir pas cher - 'Butindans des îles exotiques' -L'enquête de l'ICIJ a révélé qu'avec sa future épouse, une riche héritière, M. Gunnlaugsson apris le contrôle en 2007d'une société dans les îles Vierges britanniques.Il a vendu fin 2009 sa participation de 50% dansle capital de cette société à son épouse pour un dollar symbolique, maisomis d'en faire état dans sa déclaration depatrimoine lorsqu'il a été élu député pour la première fois en avril de lamême année.Le couple plaide sa bonne foi etaffirme avoir toujours déclaré son patrimoine au fisc. L'ICIJ ne lui reproche d'ailleursqu'une entorse aux "règleséthiques" de la vie politique islandaise.Mais l'affaire est extrêmement sensible dans un pays marqué par les excès desannées 2000, pendant lesquelles un secteurfinancier euphorique ainsi que ses dirigeants et ses cadres usaient etabusaient des sociétés écrans. L'économie avaitensuite été terrassée par la crise financière en 2008. sac longchamp bandouliere pas cher
sac longchampbandouliere pas cher Et malgré les annonces des partis aux affaires destinées à apaiser la colère montante des Islandais- ils étaient 22.000manifestants lundi soir, selon les organisateurs, un chiffre historique pour ce petit pays d'un peuplus de 300.000habitants -, l'opposition n'avait pas l'intention de désarmer."Il y a un consensus entre les partisd'opposition selon lequel nous pousserons pour que le vote d'une motion de censure(déposée lundi par la gauche) setienne", a prévenu Birgitta Jonsdottir, fondatrice et députée du Parti pirate, formationqui milite pour la transparencede la vie publique.Le PSG a craqué face à Manchester City au Parc des Princes (2-2) et a grandement fragilisé ses chancesde qualificationen demies, tout comme le Real de Zidane qui s'est écroulé sur la pelouse de Wolfsburg (2-0), mercredi, enquarts definale aller de Ligue des champions.Avec ces deux buts encaissés à la maison, la qualification parisienne seradifficile, d'autant que Blaise Matuidi etDavid Luiz seront suspendus après leurs cartons jaunes. Mais l'exploit àl'Etihad n'est pas complètement impossible,compte tenu des lacunes de la défense mancunienne privée de Vincent Kompany.