"Ca a été une semaine compliquée pour moi mais on en a discuté entre nous, pour se dire qu'on pouvait le faire. C'est génial pour tous nos supporters." "C'était important, émouvant aussi, pour moi, pour ma famille, d'être au coeur de cette équipe. C'est mon premier trophée et il est pour ma famille en Argentine", a ajouté Caballero, des larmes plein les yeux, avant d'être porté en héros par son coéquipier Wilfried Bony. Quelques instants plus tard, Pellegrini se présentait fièrement en conférence de presse. "Je préfère perdre un titre que de revenir sur ma parole", a assuré le coach chilien. "Les médias m'attendaient pour me critiquer à la première erreur de Willy Caballero. Burberry pas cher
Mais j'avais confiance en Caballero. Je suis très heureux pour tous les joueurs et le staff. Mais surtout pour lui, il l'a mérité." La sortie prématurée du Français Mamadou Sakho , touché après un choc avec son coéquipier Emre Can, avait sans doute perturbé ses plans mais le technicien allemand a prouvé qu'il avait de la ressource en faisant entrer l'offensif Adam Lallana en lieu et place d'un Alberto Moreno à la peine face à Agüero. L'international anglais a apporté plus d'allant et d'envie à une équipe des Reds qui en manquait cruellement jusque-là. Il est même directement impliqué sur l'égalisation de Coutinho en toute fin de rencontre alors que l'affaire semblait entendue. Archi-dominés, les hommes de Klopp ont bien failli plier sous la pression mais Simon Mignolet s'est bien rattrapé de son erreur sur le but de Fernandinho. polo burberry pas cher Il s'est révélé décisif en s'imposant à nouveau devant Agüero, après un raid solitaire de l'Argentin, en prolongations. Après un gros quart d'heure de folie autour de l'heure de jeu, qui aurait pu voir City creuser l'écart et se mettre définitivement à l'abri, la rencontre a baissé d'intensité, à l'image d'une première période terne, où un duel remporté par Mignolet face à Agüero aura été le principal moment marquant, en dehors d'un cafouillage de Sakho, sorti dans la foulée, qui a vu une frappe de ce même Agüero heurter le poteau. On était loin du spectacle débridé offert par les deux équipes en novembre, à l'Etihad Stadium, qui avait vu les Reds s'imposer 4-1 après une rencontre de haut niveau, mélange de puissance, de percussion et d'habileté technique. Mais l'essentiel était ailleurs: Skyblues et Reds couraient après leur premier trophée de la saison. Et, devant les 86.000 spectateurs de Wembley, ce sont les hommes de Manuel Pellegrini qui ont eu le dernier mot. Grâce à Caballero. Echarpe burberry pas cher
Les Suisses ont rejeté dimanche la proposition controversée de la droite populiste UDC d'expulser automatiquement les criminels étrangers, selon les estimations de l'institut de sondages Gfs à l'issue d'un référendum. Les Suisses ont voté non à 59% à l'initiative, selon l'estimation, après la clôture des bureaux de vote à 12H00 locales En 2010, les Suisses avaient accepté, à 52,9%, une initiative de l'Union démocratique du centre (UDC, premier parti suisse) demandant le renvoi des criminels étrangers. Mais le Parlement avait ensuite ajouté une clause, permettant aux juges d'éviter l'expulsion automatique des condamnés dans certains cas. Cette fois, les Helvètes étaient consultés sur une initiative beaucoup plus dure réclamant "le renvoi effectif des criminels étrangers". Cette initiative de "mise en oeuvre" de l'automaticité élargissait la liste des motifs d'infraction entraînant l'expulsion. Elle demandait le renvoi automatique de tout étranger ayant déjà été condamné au cours des 10 dernières années, qui serait reconnu coupable d'avoir commis des infractions mineures comme des "lésions corporelles simples" ou d'avoir participé à une rixe. Le gouvernement et le Parlement avaient jugé la proposition de l'UDC contraire aux "règles fondamentales" de la démocratie.